Il y a 50 ans …

Jim Clark, Colin Chapman, Indy 500 - 1965

Jim Clark, Colin Chapman, Indy 500 – 1965

Jim Clark, le grand champion automobile écossais, concluait il y a 50 ans exactement une grande année 1965 pour lui et le sport automobile. Champion de Formule 1 avec 6 victoires, vainqueur à Indy 500, champion en Formule Tasman avec 3 victoires, il réussissait une année parfaite en terme de pilotage marquant profondément les esprits. Une année qui, aujourd’hui encore,  est considérée comme l’une des plus aboutie de toute l’histoire du sport automobile.

Un pilote extraordinaire, un homme hors du commun, an innocent talent …

Jim Clark – The Quiet Champion

Publicités

Mes classements à moi – F1 2015

Pas trop le cœur en cette triste année en F1 à faire des classements. En plus je ne suis pas un grand fan des classements, où on établit une hiérarchie souvent subjective. Comme il faut sacrifier à la tradition malgré tout j’ai préféré mettre en avant ceux qui avaient fait preuve de plus de qualité par le biais de groupes, avec un ordre de préférence quand même dedans, mettant ainsi en exergue pilotes, écuries, managers ou directeurs etc … qui m’ont semblé moteurs en 2015.

Spa 2015

Spa 2015

Lire la suite

Le pays des arbres

Évidemment la France c’est plus que ça, une riche histoire, la gastronomie, la littérature, ainsi qu’une vision des femmes merveilleuse et unique. Mais la France c’est aussi le pays des arbres. Ça peut paraître étonnant car les villes et cités bétonnées (cf. Montpellier) où les arbres sont sacrifiés poussent comme des champignons. Mais cette idée m’est venue car j’ai été frappé récemment par le fait d’être entouré d’arbres où que j’ai pu me trouver ces derniers temps.

Arbres en bord de route

Arbres en bord de route

Lire la suite

F1 2015 – Classement par GP terminés

Je me suis amusé à calculer la moyenne du nombre de points obtenus par les pilotes de F1 cette saison en fonction du nombre de GPs terminés. Pour ça j’ai retranché du nombre de GPs disputés ceux où ils ont chacun dû abandonner sur casse mécanique. Les accrochages provoqués par le pilote sont comptabilisés dans le nombre de GPs terminés. En cette saison où les pilotes ont subit de nombreuses avaries mécaniques, il me semble important de classer aussi les pilotes en fonction des points pour lesquels ils ont pu concourir de façon réelle.

Hamilton - Vettel - Verstappen, les 3 hommes qui ont marqué la F1 en 2015. Lire la suite

La révolution Toumaï

Michel Brunet et Toumaï

La paléontologie est un domaine fascinant. Essayer de comprendre d’où vient l’Homme en fouillant durant des mois et des années quelques mètres carrés de terre dans le désert ou la savane africaine relève d’une grande ténacité. Et rares sont les heureux élus à trouver le trésor tant recherché.

Mais un paléontologue de Poitiers, Michel Brunet, un ami du célèbre Yves Coppens, et les équipes qui ont travaillé avec lui ont réussit à trouver, d’abord en 1995 (Abel – 3,5 millions d’années) puis en 2002, affleurant à la surface du désert tchadien, au milieu des cailloux et dénudés par le vent, la perle ultime : un crâne humanoïde étonnamment entier, qui a appartenu à un homme ou une femme (on ne sait pas) vieux de 7 millions d’années. L’age a été validé selon plusieurs méthodes et par différentes équipes dans le monde qui sont toutes arrivées à la même conclusion : l’âge du crâne est compris dans une fourchette allant de 6.9 à 7.2 millions d’années.

Lire la suite

Une étoile dans le ciel

Jules Bianchi

La triste nouvelle et échéance que je me refusais d’envisager depuis des mois est arrivée hélas : Il est parti rejoindre tous les autres. Ayrton, Gilles, Jochen, Jim, Juan Manuel, François et tous ceux que la course a pris depuis près de 80 ans … Et s’il va beaucoup manquer à tout le monde, une chose est sûre : Au ciel une étoile de plus brille. Dans son char volant rouge je suis sûr qu’il s’amuse comme un fou avec tous ceux qui nous ont fait rêver comme lui. Car il nous avait transmis ce rêve d’un talent inné qu’on savait appelé à briller un jour au firmament.

J’ai déjà dit que pour moi les pilotes de F1 étaient comme les chevaliers des temps modernes. Et Jules était l’archétype de cet esprit : jeune, courageux, talentueux, apprécié de tous, ouvert et souriant.

Lire la suite

L’esprit humain

B6vsD1-IgAA002k

Une tristesse immense à la suite de ces lâches assassinats. Je voulais rendre hommage à ces hommes que regroupait une volonté de faire vivre la liberté, la libre pensée, l’esprit des Lumières et le développement de l’âme humaine dans le libre arbitre, l’égalité et l’humour, morts pour avoir juste fait vivre et fait la promotion de ces fondamentaux de l’humanité qui devraient être ceux de toute l’humanité.

Avant tout, je voudrais mettre en lien une chronique de Michel Serres réalisée sur France Inter, à ce sujet, lumineuse d’intelligence :

Lire la suite

Comparaison JEV – Kvyat après Singapour 2014

Bonjour,

Comparaison n’est pas raison. Mais tout de même analysons les résultats obtenus par JEV et Kvyat lors des courses qu’ils ont pu terminer à la régulière. C’est à dire non contraints par un abandon d’origine technique.

Et le moins qu’on puisse dire c’est que le russe est ridiculisé par le pontoisien. Le français a inscrit en moyenne 2.1 points par GP terminé à la régulière et le russe seulement 0.8 points/GP :

JEV_Kvyat

Quand le russe dit qu’il a fait jeu égal avec le français, le moins qu’on puise dire c’est qu’il a des problèmes avec les mathématiques.

 

Grand Prix Italie 2014 – Comparatif Rosberg – Hamilton – Massa

F1-2014-MONZA-MERCEDES-Lewis-HAMILTON

Très rapidement un comparatif des performances de Lewis et Nico durant le premier relais de ce Grand Prix de Monza.

On voit que les temps au tour sont révélateurs des performances et des qualités des pilotes, dejà entrevues lors des essais, où Lewis avait à peu près 2 à 3 dixième de marge sur Nico.

Ici, dans un premier temps, seul en tête Rosberg parvient à creuser l’écart en étant le seul à tourner en moins de 1:30. Hamilton coincé derrière Massa notamment mais surtout Magnussen (qui tourne en 1:30) ne parvient pas à faire mieux que 1:30:8 en moyenne entre les tours 2 et 8 inclus. Lorsque le brésilien et l’anglais parviennent à se débarrasser du danois, ceux-ci vont tourner en 1:29:5 comme Rosberg. L’écart ne dépassera pourtant jamais 4 secondes avec le duo pour l’allemand car celui-ci commet des erreurs. Il tourne en 1:30 au tour 7, et 1:31 au tour 9 (tout droit), alors que durant les tours 6, 8 et 10 il tourne en 1:29:5. Il est alors sous la pression relative de Massa et Lewis. Massa d’ailleurs lui au contraire se bonifie avec Lewis dans les rétros puisqu’il tournera en 1:20:8 plutôt entre les tours 10 et 23 inclus, soit 3 dixièmes moins vite qu’avec Hamilton à ses basques.

L’un derrière l’autre les deux pilotes Mercedes vont tourner à une cadence infernale entre les tours 10 et 23, malgré le fait que Rosberg n’est probablement pas tellement en confiance au vu de ses erreurs répétées avant le 10ème tour. 1:29:1 pour Lewis et 1:29:2 pour Nico. On retrouve l’écart des qualification, bien qu’un peu moindre. Le poids en essence et la faible charge aéro ne permette pas l’à peu près, et une fois que Nico ne recevra plus les écarts avec Lewis, il pourra se concentrer sur son pilotage et ne plus faire d’erreurs.

Jusqu’à ce freinage de nouveau manqué comme une débutant au bout de la ligne droite …

Monza_2014