Zen et méditation

2088438216517114highresxsp05a_71-45612630_ori

Tout le monde connait le tatouage que Fernando Alonso arbore assez secrètement dans son dos. Il figure un guerrier samouraï tenant un sabre japonais (katana), et selon l’idée communément admise, il indiquerait que le champion espagnol se place dans la lignée des guerriers nippons en terme de caractère et de volonté dans le cadre de l’affrontement de ses congénères sur la piste. Mais n’existe-t-il pas une autre voie pour expliquer le comportement de l’ibère que cette première explication un peu hâtive ?

ac1e9b2aa572998862ecdd0040c4a44d

Le samouraï est représenté assis en tailleur, les yeux fermés. Cette position, la plus adéquate pour une respiration naturelle, ample et entière, est celle de la pratique du zazen, la méditation ou zen en japonais. Elle consiste, dans un environnement calme et durant plusieurs dizaines de minutes, à écouter et laisser aller sa respiration, les yeux fermés en ne s’arrêtant pas sur les pensées qui traversent l’esprit, et afin de prendre conscience de façon pleine et entière de tout ce qui nous entoure. Le but n’est pas de s’endormir mais au contraire d’éliminer toutes les contraintes et interférences afin de « voir » tout ce qui existe autour de nous. De se situer pleinement au sein de son environnement, et de prendre conscience de sa richesse, de sa qualité et de sa puissance. Chez beaucoup ça peut procurer en même temps un sentiment de calme et de sérénité. Les samouraïs étaient des adeptes du zen.

Une image importante de l’espagnol reprise souvent sous forme de dérision a pour moi une autre signification.

Au Grand Prix du Brésil 2014, après un incident mécanique, bloqué en bord de piste jusqu’à la fin de la séance, et trouvant un simple fauteuil, Fernando Alonso a été filmé se relaxant.

fernando-alonso-bresil-interlagos_w484

Lire la suite

Publicités

LA FERME !

colere

Les attentats de Bruxelles donnent lieu actuellement dans la sphère médiatico-politique française à un déferlement de bêtise, d’incompétence et d’indécence sans précédent sur les plateaux télés et dans les journaux ou sur Internet. Ils donnent l’occasion à une palanquée de personnages de se montrer, de faire parler d’eux, ou pire de gagner de l’argent, à la suite de ces attentats, en maniant au mieux l’indécence au pire le cynisme dont ils sont coutumiers. D’experts incompétents en politiques idiots en passant par des chroniqueurs limités, ce spectacle qui est un véritable Waterloo médiatique, est à vomir et est la honte de notre pays.

Ils bloquent par ailleurs l’expression de véritables experts sur le djihadisme qui auraient énormément de choses intéressantes à nous apprendre sur les drames que nous vivons aujourd’hui :

http://www.nonfiction.fr/article-8189-entretien___tuer_pour_exister_et_mourir__avec_david_thomson.htm

Alors la ferme ! Je sais bien que l’odeur du sang attire les chacals, mais là c’est trop.

Brassens (Pol) – Les passantes

Que dire ? Une très belle chanson sur un texte admirable (d’Antoine Pol au début du XXème siècle). Un chef-d’oeuvre, aussi beau qu’un tableau de Manet ou du Titien, qu’une sonate d’Haydn. Une vie, une humanité résumées … La mélodie et la rythmique géniales en font un thème repris plus tard par Le Forestier, Cabrel, Iggy Pop, entres autres … Brassens, un poête, un chanteur qui manque tant …

Le pays des arbres

Évidemment la France c’est plus que ça, une riche histoire, la gastronomie, la littérature, ainsi qu’une vision des femmes merveilleuse et unique. Mais la France c’est aussi le pays des arbres. Ça peut paraître étonnant car les villes et cités bétonnées (cf. Montpellier) où les arbres sont sacrifiés poussent comme des champignons. Mais cette idée m’est venue car j’ai été frappé récemment par le fait d’être entouré d’arbres où que j’ai pu me trouver ces derniers temps.

Arbres en bord de route

Arbres en bord de route

Lire la suite

L’esprit humain

B6vsD1-IgAA002k

Une tristesse immense à la suite de ces lâches assassinats. Je voulais rendre hommage à ces hommes que regroupait une volonté de faire vivre la liberté, la libre pensée, l’esprit des Lumières et le développement de l’âme humaine dans le libre arbitre, l’égalité et l’humour, morts pour avoir juste fait vivre et fait la promotion de ces fondamentaux de l’humanité qui devraient être ceux de toute l’humanité.

Avant tout, je voudrais mettre en lien une chronique de Michel Serres réalisée sur France Inter, à ce sujet, lumineuse d’intelligence :

Lire la suite

Comparaison JEV – Kvyat après Singapour 2014

Bonjour,

Comparaison n’est pas raison. Mais tout de même analysons les résultats obtenus par JEV et Kvyat lors des courses qu’ils ont pu terminer à la régulière. C’est à dire non contraints par un abandon d’origine technique.

Et le moins qu’on puisse dire c’est que le russe est ridiculisé par le pontoisien. Le français a inscrit en moyenne 2.1 points par GP terminé à la régulière et le russe seulement 0.8 points/GP :

JEV_Kvyat

Quand le russe dit qu’il a fait jeu égal avec le français, le moins qu’on puise dire c’est qu’il a des problèmes avec les mathématiques.

 

Performances comparées – Silverstone 2014

Présentation

Comme je l’avais fait avec le GP de Barcelone, la base est de pouvoir comparer :

  • des pilotes significatifs ayant des stratégies similaires,
  • sur les mêmes tours (pour avoir un poids de monoplace identique) et si possible le plus longtemps possible,

  • et des pilotes ayant des tours clairs, si possible pas trop ralentis.

Le but final est de pouvoir si possible dresser une hiérarchie à peu près claire et d’en tirer des écarts entre écuries et entre pilotes, tout en tenant compte du contexte (économies, batailles, types de pneus).

La méthode consiste à prendre les temps aux tours fournis par la FIA et d’en faire la moyenne arithmétique. A partir d’une dizaine de tours on arrive je pense à établir une moyenne fiable qui élimine les petits incidents (dépassement des attardés, petites erreurs …).

Silverstone

Silverstone_Perfs_2014

Il n’a pas été possible de comparer les performances des Mercedes, en raison de la structure de leur GP (Hamilton dans le peloton, boite de vitesse de Rosberg qui casse). On sait juste que Lewis allait très vite après le changement de pneus, et avant que la boite de vitesse de Rosberg ne casse. Quasiment une seconde au tour avec les hard, et c’est d’ailleurs là que Lewis a fait le meilleur tour, avant la mi-GP.

J’ai quand même essayé de comparer un peu Hamilton et Bottas, deux fois. Tout d’abord juste avant que Lewis ne change son premier train (en excluant le premier changement lors de l’interruption), Lewis tape alors dans ses pneus, mais Bottas en est en mode économie parce qu’il est sur une stratégie à un seul arrêt (tours 16 à 23). J’ai intégré aussi Vettel qui avait des tours clairs et était aussi sur une stratégie à 2 arrêts. Ensuite juste avant le second changement de pneus d’Hamilton, il tape alors dedans mais n’est plus en chasse, et Bottas lui vient de changer de pneus et de passer les hard, ils sont neufs, mais il les économise un peu je pense (tours 33 à 40).

On voit que dans un premier temps Lewis en full attack va 1 seconde plus vite que Bottas, en mode plus gestion, et que Vettel pourtant en full attack aussi. Ensuite avec des pneus neufs, contre des pneus usés pour Lewis, et les deux en mode gestion, Bottas va 2 dixièmes plus vite que Lewis.

Seconde vague de comparaison au niveau des pilotes en stratégie 1 seul arrêt. Ca me parait très significatif, tout en raportant ça au type de course alors. La comparaison a lieu après le changement de pneus et jusqu’à la fin de la course ou presque (tours 33 à 51).

On voit que la Williams de Bottas domine largement les non-Mercedes, de près de 5 dixièmes (1.38.75 contre 1.39.25) sauf Button qui est juste derrière lui (1.38.85). Ce sont les seuls en moins de 1.39. La McLaren n’est pas pour autant équivalente à la Williams, car on se rappelle que Bottas était alors en mode gestion alors que Jenson attaquait comme un beau diable. Par contre la surprise c’est que Magnussen est en moyenne 5 dixièmes plus lent que son pré-retraité de coéquipier (Welcome to Silverstone !). Button a effectué un super Grand Prix d’Angleterre si on prend de la hauteur. Troisième en qualif, il loupe le podium d’1 tour en course, et surclasse son coéquipier. Il est certain que ça rassure Ron Dennis quand à l’avenir de ses pilotes, mais montre aussi que lorsqu’il est motivé, Jenson est encore dans le top 5 des pilotes, comme un ancien chanpion du monde qu’il est. Et sur ce GP, il a pour moi été le meilleur. Compte tenu de sa machine, de la concurrence et des circonstances de course.

Au niveau du mode gestion par rapport à la full attack, quel est l’écart de performances ? Je dirais entre 3 et 4 dixièmes pour ma part. Avec des variantes. Alonso était en full attack pour repousser Vettel (12 tours de lutte), mais fait la même performance malgré tout que Ricciardo qui était en mode gestion (37 tours avec des prime pourtant plus lents mais plus résistants que les hards, va comprendre Charles Bernard). Hulkenberg était plus lent qu’Alonso et Ricciardo alors que par rapport à l’aussie, l’allemand était en attaque permanente.

JEV était le plus lent de tous, avec quasiment 1 seconde d’écart avec Bottas. JEV était aussi en mode gestion à ce moment-là c’est vrai après avoir été full attack sur le premier train. Mais on sait aussi qu’en qualif, JEV était au niveau des RedBull ou des McLaren par contre. On se rappelle alors que l’avant de la monoplace de JEV a été détruit par Perez lors du tout premier tour, et que la réparation de fortune durant l’interruption lui a permis de repartir de l’avant-dernière place, mais sa monoplace devait être très endommagée malgré tout. Et le mérite de l’avoir ramenée dans les points n’en n’est que plus fort.

Conclusion

  1. Mercedes

  2. Williams

  3. Jenson

  4. Red Bull

  5. Alonso

  6. STR

  7. Force India