Performances comparées – Silverstone 2014

Présentation

Comme je l’avais fait avec le GP de Barcelone, la base est de pouvoir comparer :

  • des pilotes significatifs ayant des stratégies similaires,
  • sur les mêmes tours (pour avoir un poids de monoplace identique) et si possible le plus longtemps possible,

  • et des pilotes ayant des tours clairs, si possible pas trop ralentis.

Le but final est de pouvoir si possible dresser une hiérarchie à peu près claire et d’en tirer des écarts entre écuries et entre pilotes, tout en tenant compte du contexte (économies, batailles, types de pneus).

La méthode consiste à prendre les temps aux tours fournis par la FIA et d’en faire la moyenne arithmétique. A partir d’une dizaine de tours on arrive je pense à établir une moyenne fiable qui élimine les petits incidents (dépassement des attardés, petites erreurs …).

Silverstone

Silverstone_Perfs_2014

Il n’a pas été possible de comparer les performances des Mercedes, en raison de la structure de leur GP (Hamilton dans le peloton, boite de vitesse de Rosberg qui casse). On sait juste que Lewis allait très vite après le changement de pneus, et avant que la boite de vitesse de Rosberg ne casse. Quasiment une seconde au tour avec les hard, et c’est d’ailleurs là que Lewis a fait le meilleur tour, avant la mi-GP.

J’ai quand même essayé de comparer un peu Hamilton et Bottas, deux fois. Tout d’abord juste avant que Lewis ne change son premier train (en excluant le premier changement lors de l’interruption), Lewis tape alors dans ses pneus, mais Bottas en est en mode économie parce qu’il est sur une stratégie à un seul arrêt (tours 16 à 23). J’ai intégré aussi Vettel qui avait des tours clairs et était aussi sur une stratégie à 2 arrêts. Ensuite juste avant le second changement de pneus d’Hamilton, il tape alors dedans mais n’est plus en chasse, et Bottas lui vient de changer de pneus et de passer les hard, ils sont neufs, mais il les économise un peu je pense (tours 33 à 40).

On voit que dans un premier temps Lewis en full attack va 1 seconde plus vite que Bottas, en mode plus gestion, et que Vettel pourtant en full attack aussi. Ensuite avec des pneus neufs, contre des pneus usés pour Lewis, et les deux en mode gestion, Bottas va 2 dixièmes plus vite que Lewis.

Seconde vague de comparaison au niveau des pilotes en stratégie 1 seul arrêt. Ca me parait très significatif, tout en raportant ça au type de course alors. La comparaison a lieu après le changement de pneus et jusqu’à la fin de la course ou presque (tours 33 à 51).

On voit que la Williams de Bottas domine largement les non-Mercedes, de près de 5 dixièmes (1.38.75 contre 1.39.25) sauf Button qui est juste derrière lui (1.38.85). Ce sont les seuls en moins de 1.39. La McLaren n’est pas pour autant équivalente à la Williams, car on se rappelle que Bottas était alors en mode gestion alors que Jenson attaquait comme un beau diable. Par contre la surprise c’est que Magnussen est en moyenne 5 dixièmes plus lent que son pré-retraité de coéquipier (Welcome to Silverstone !). Button a effectué un super Grand Prix d’Angleterre si on prend de la hauteur. Troisième en qualif, il loupe le podium d’1 tour en course, et surclasse son coéquipier. Il est certain que ça rassure Ron Dennis quand à l’avenir de ses pilotes, mais montre aussi que lorsqu’il est motivé, Jenson est encore dans le top 5 des pilotes, comme un ancien chanpion du monde qu’il est. Et sur ce GP, il a pour moi été le meilleur. Compte tenu de sa machine, de la concurrence et des circonstances de course.

Au niveau du mode gestion par rapport à la full attack, quel est l’écart de performances ? Je dirais entre 3 et 4 dixièmes pour ma part. Avec des variantes. Alonso était en full attack pour repousser Vettel (12 tours de lutte), mais fait la même performance malgré tout que Ricciardo qui était en mode gestion (37 tours avec des prime pourtant plus lents mais plus résistants que les hards, va comprendre Charles Bernard). Hulkenberg était plus lent qu’Alonso et Ricciardo alors que par rapport à l’aussie, l’allemand était en attaque permanente.

JEV était le plus lent de tous, avec quasiment 1 seconde d’écart avec Bottas. JEV était aussi en mode gestion à ce moment-là c’est vrai après avoir été full attack sur le premier train. Mais on sait aussi qu’en qualif, JEV était au niveau des RedBull ou des McLaren par contre. On se rappelle alors que l’avant de la monoplace de JEV a été détruit par Perez lors du tout premier tour, et que la réparation de fortune durant l’interruption lui a permis de repartir de l’avant-dernière place, mais sa monoplace devait être très endommagée malgré tout. Et le mérite de l’avoir ramenée dans les points n’en n’est que plus fort.

Conclusion

  1. Mercedes

  2. Williams

  3. Jenson

  4. Red Bull

  5. Alonso

  6. STR

  7. Force India

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s